Flâneur

Quelques mots d'un flâneur ordinaire...

dimanche 27 août 2006

~la recette du dimanche~ Doublon aux mirabelles

Elle m'avait l'air appétissante, et j'avais des mirabelles sous la main : deux bonnes raisons de tester la recette du clafoutis de Lalune (et de sa grand-maman). Comme il nous avait donné des quantités pour un régiment (!), j'ai tout divisé par deux. Je ne redonne pas le détail, puisque c'est la même chose. Côté cuisson, à 200°C, 45 minutes auront été nécessaires.
Mon avis sur le résultat : c'est un très bon clafoutis (quelqu'un en doutait ?). Cependant, comme tout est perfectible (même les recettes de grand-maman), voilà ce que je suggère : la levure est inutile, et dès que l'ensemble pâte + fruits atteint atteint une certaine épaisseur, il vaut mieux cuire à four plus doux mais plus longtemps pour que ça soit homogène (moi le dessus était bien cuit mais le centre l'était à peine).

Flânons donc près du four.

jeudi 24 août 2006

~la recette du jeudi~ Brioche d'engrain

Ingrédients pour 4 à 6 personnes :
250g de farine d'engrain (parfois appelé petit épeautre, mais qui n'a rien à voir avec le vrai épeautre ; en latin l'engrain c'est Triticum monococcum)
2 oeufs / 20g de sucre / 1 pincée de sel / 1/2 paquet de levure de boulangerie déshydratée (la levure, pas la boulangerie !) / 50g de beurre / un peu de lait.

Reprendre la levure dans le lait tiède. Mélanger la farine, la pincée de sel et le sucre, puis ajouter les oeufs et travailler. Ajouter la levure et le beurre ramolli en petits morceaux et pétrir (attention, l'engrain nécessite un peu d'énergie au pétrissage, et sa pâte est une amoureuse : elle s'attache !). Verser l'ensemble (assez ferme) dans un moule beurré. Laisser lever 4 à 5h, idéalement à 30-35°C (le four réglé au minimum peut souvent faire ça). Cuire dans la foulée (sans ouvrir la porte) à four bien chaud (210°C, th. 7) pendant 20 à 25 minutes, le dessus doit être bien cuit. Démouler... tiède (y'en a deux qui suivent). La farine d'engrain doit donner une belle couleur jaune à la pâte, et un petit goût inimitable.

Flânons donc près du four.