Flâneur

Quelques mots d'un flâneur ordinaire...

lundi 30 juillet 2007

Humour involontaire (?)

Ce week-end, je me suis trouvé à Nancy, pour un de ces concerts d'été gratuits comme il en existe ici et là. Vendredi, j'étais un parmi 28 000, et sur la scène c'était Zazie and co. Très chouette.
Mais avant ledit concert, nous avons eu droit à une première partie et même une avant-première partie. Forcément, il y avait des temps morts entre tout ça, et donc un présentateur pour lier le tout et boucher les trous. Un petit rigolo pas toujours drôle que je ne connaissais pas, n'étant pas nancéien moi-même. Le fin du fin, ça a été entre les deux premières parties, avec une présentation (j'imagine contractuelle) de Miss Nancy et ses dauphines. Monsieur Rigolo a essayé de faire dire quelques mots à la demoiselle, et comme souvent c'était laborieux. Je ne sais pas comment il s'est débrouillé, mais il a fini par la qualifier de miss Quiche Lorraine ! Quelques personnes autour de moi ont réagi par de grands éclats de rire. Tout n'est pas perdu.

Flânons donc.

lundi 23 juillet 2007

Ocean's 13 ou la loi des séries

Une fois n'est pas coutume, je suis allé voir un film (presque) dès sa sortie. Ocean's 13, puisque c'est de lui qu'il s'agit, me paraissait la promesse au minimum de passer un bon moment, grâce à une distribution fournie et qui a fait ses preuves. Je ne m'étais pas trompé.
Le retour dans la bonne ville de Las Vegas laissait supposer un retour aux sources. Bingo. Il s'agit en effet d'un casse impossible, et d'un casino et son directeur trop arrogant. La combine cette fois-ci est de faire gagner de grosses sommes à un maximum de gens, pour couler le casino : c'est assez réjouissant.
Cependant, malgré des situations très drôles, un suspense bien soutenu et un effort louable sur les répliques-qui-font-mouche, l'ensemble a un petit air de déjà vu. Au passage, je tiens à signaler qu'il n'est nullement indispensable d'avoir vu le 12 pour comprendre le 13 (tout juste pour la scène avec Vincent Cassel vers la fin, et encore), en revanche le 11 est indispensable. On atteint là les limites des suites. En effet, dans ce genre de séries, il est rare que les numéros suivants ne s'essoufflent pas... je n'ai pas de contre-exemple. En bref, rien ne vaut l'imprévu, l'original, le neuf (Ah, je croyais que c'était le 11 ? La ferme, Averell !).
Du côté des acteurs, pas grand-chose à signaler. J'ai apprécié que Matt Damon soit un peu plus présent, Al Pacino en rajoute un chouia sur le directeur exécrable, et il y a une scène où ça saute aux yeux que Clooney est maquillé comme une voiture volée (merci Mistouflette). Le reproche le plus saillant : ça manque cruellement de femmes, tout ça. Ah, on la regrettera, Catherine Zeta-Jones ! D'autant plus que ça plombe la crédibilité du scénario : il est impensable que, dans sa bande de monte-en-l'air, Ocean ne se soit pas attaché les services d'au moins une femme, dont les atouts sont forcément différents des autres. La parité a encore de mauvais jours devant elle...

Flânons donc.

dimanche 22 juillet 2007

~la recette irrégulomadaire~ Pomelos farcis à la fraîche

Une fois n'est pas coutume, une recette qui n'est ni un dessert, ni à base de pâte, mais une entrée estivale, parfaite pour ces temps chauds (comment ça mon thermomètre est détraqué ?).

Ingrédients pour 4 personnes :
2 pomelos roses / 1 boîte de chair de crabe (120g environ) / 1/2 bocal de germes de soja / quelques olives vertes dénoyautées / de la sauce crudités nature (personnellement et sans vouloir faire de pub, j'utilise celle qui porte presque le nom de ma cousine Bénédicte)

Couper les pomelos en deux à l'équateur. Les évider en découpant la chair au couteau, sans percer la peau (on peut finir de creuser à la petite cuillère). Récolter la chair en gardant les plus gros morceaux possibles mais en enlevant bien les membranes des quartiers (et les pépins évidemment). Drainer le jus pour que l'ensemble ne soit pas trop liquide. Ajouter la chair de crabe et les germes de soja égouttés. Couper les olives en rondelles et ajouter à la préparation (c'est pour la touche de couleur). Napper enfin de sauce crudités avant de mélanger le tout. Remplir les pomelos avec ce mélange. Réserver deux bonnes heures au réfrigérateur.

Flânons donc dans la cuisine.

mercredi 11 juillet 2007

~la recette irrégulomadaire~ Gâteau au chocolat sans oeufs

Ingrédients pour 6 à 8 personnes :
200g de farine / 1 bon demi-paquet de levure chimique / 1 pincée de sel / 1 yaourt / 100g de sucre / 1 verre d'eau / 50g de beurre / 100g de chocolat à pâtisser

Mélanger la farine, la levure et la pincée de sel, puis ajouter le yaourt, le sucre en mélangeant bien, et enfin le verre d'eau (petit à petit, juste assez pour que la pâte soit ni trop compacte ni trop liquide). Faire fondre le beurre avec le chocolat, incorporer au reste de la pâte et finalement la verser dans un moule à manqué beurré pas trop large. Cuire à four moyen par le bas pour que le gâteau monte bien (peux pas dire exactement à quelle température, le thermostat de mon four est HS). Démouler tiède évidemment. On pourra accompagner par un coulis de fruits rouges ou une crème anglaise.

Flânons donc près du four.